vendredi, 26 mai 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle de Lannevez (à Ploubazlanec)

Lannevez
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette chapelle a été construite au XVIIIe siècle en remplacement d’une ancienne chapelle datant du XIIe siècle.

Celle-ci dépendait de l’abbaye de Beauport et constituait un lieu de rendez-vous pour les pélerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

La chapelle est dédiée à Saint-Jacques qui figure sous forme de statues de bois et de pierre.

Durant la période révolutionnaire, les cloches sont retirées et transférées à Paimpol. La cloche qui subsiste date de 1819.

 
      

Chapelle Notre Dame de Liscorno (à Lannebert)

Liscorno
Lannebert
Côtes d'Armor

Une première chapelle est construite sur ce site au début du XIIIe siècle par un seigneur de Coatmen, à son retour de croisades.

L'édifice subit des dégrations au cours des guerres de succession de Bretagne. Le Pape accorde en 1380 des bulles d'indulgence pour sa reconstruction.

La chapelle est alors un lieu de pélerinage fréquenté ; la Vierge , écrit le Pontife, y a opéré des miracles.

En 1705, l'édifice est gravement endommagé par un incendie.

La reconstruction est achevée en 1707. Le clocher-pignon et la façade sud sont des restes de l'édifice gothique du XVe siècle.

La chapelle abrite un tableau 'L'éducation de la Vierge' (1786) et conserve un cadran solaire datant de 1769.

 
      

Chapelle Notre-Dame d'Espérance (à Etables-sur-Mer)

Etables-sur-Mer
Côtes d'Armor

Cette chapelle qui date de 1850 surplombe la falaise de Vauburel.

Il semble qu'elle ait été édifiée à la suite d'une épidémie de choléra.

A l'intérieur, le visiteur peut découvrir des ex-voto offerts par des pêcheurs terre-neuvas et islandais.

Situation : La chapelle de Bonne-Espérance se trouve en bordure de la route de la corniche, joignant Saint-Quay-Portrieux à Etables-sur-Mer.

 
      

Chapelle Notre Dame de la Garde (à Saint-Quay-Portrieux)

La Garde
Saint-Quay-Portrieux
Côtes d'Armor

Construite en 1828, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde présente la forme d'une rotonde de 13 mètres de diamètres.

L'édifice est pourvu de quatre fenêtres et d'une seule porte.

A l'intérieur, on peut découvrir des ex-votos offerts par des marins reconnaissants.

Le pardon est célébré le second dimanche de juillet.

 
      

Chapelle de Perros-Hamon (à Ploubazlanec)

Perros-Hamon
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette chapelle, dont le chevet date du XVIe siècle, a été édifiée entre 1683 et 1728.

En 1770, l'édifice s'enrichit de plusieurs statues qui ornent sa façade ; un buste du Père-Eternel est gravé sur une pierre angulaire, une niche abrite la Trinité, une seconde niche abrite une statue de l'Archange Saint-Michel terrassant le dragon, une troisième niche abrite une statue représentant l'Assomption de la Vierge...

La chapelle renferme un retable de style baroque datant de la fin du XVIIe siècle.

Un vitrail commémore le sauvetage des 72 marins du brick 'Ville du Havre' le 17 juin 1841.

Les murs du porche sud de la chapelle sont couverts de plaques commémoratives des nombreux disparus en mer des pêches d'Islande. Dans son roman 'Pêcheur d'Islande', Pierre Loti fait mention de la chapelle de Perros-Hamon qu'il nomme 'chapelle des naufragés'.

 
      

Chapelle des Rosaires (à Plérin-sur-mer)

Rosaires
Plérin-sur-Mer
Côtes d'Armor

Au début du XXe siècle, Paul Marteroy architecte en chef à la ville de Paris et son ami Lucien Rosengart, constructeur automobile, entreprennent le développement de la station balnéaire des Rosaires, proche de Saint-Brieuc.

Leur ambition est faire de la station une ville autonome. C'est dans ce contexte que sera construite la chapelle des Rosaires.

 
      

Chapelle Saint-Antoine (à Tressigneaux)

Saint-Antoine
Tressigneaux
Côtes d'Armor

Cette chapelle a remplacé, au XVIe siècle, un sanctuaire. Il semble qu'à l'origine celui-ci était voué à Saint Donan (en breton Sant Anton) disciple de Saint Brieuc. Par homophonie, Saint Antoine aurait remplacé Sant Anton.

La chapelle a été fondée par Rolland de Groësquer et Jeanne de Locmaria, seigneur de Tressigneaux.

Le porche ouest, datant de 1580, comporte deux têtes sculptées représentant les fondateurs.

La tête de Rolland de Goësquer sera décapituée à la révolution et replacée ensuite.

L'édifice renferme une poutre de gloire à cinq personnages, en bois polychrome, datant du XVIe siècle ainsi qu'un bénitier (XVIe) surmonté d'une coquille Saint-Jacques.

La chapelle possède aussi un retable de maître-autel de style baroque datant de 1717, oeuvre de Nicolas Le Liffer (sculpteur à Paimpol).

De plus, la chapelle abrite un chandelier du XVIe siècle et plusieurs statues de bois polychrome représentant Saint-Antoine L'Ermite (XVIe), Saint-Nicolas (XVIIe), Saint-David jouant de la harpe.

 
      

Chapelle Saint-Blaise (à Plélo)

Saint-Blaise
Plélo
Côtes d'Armor

Cette chapelle, édifiée au XIVe siècle, était à l'origine dédiée à Saint-Gouenou.

Au XIXe siècle, un prêtre installe dans la chapelle une statue de Saint-Blaise, en provenance de La Méaugon. Par la suite, les pélerins du pardon de Saint-Blaise viendront prier le saint dans sa nouvelle chapelle qui sera rebaptisée 'Chapelle Saint Blaise'.

Saint-Blaise est un ancien évèque de Sébaste, décapité en 316 sur ordre d'Agricola, gouverneur de Cappadoce.

 
      

Chapelle Sainte-Barbe (à Paimpol - Kérity)

Kérity
Paimpol
Côtes d'Armor

Cette chapelle a été construite au XVIIe siècle sur un tertre dominant la rade de Paimpol.

L'édifice renferme un riche mobilier, avec notamment un Christ en croix datant de l'époque médiévale, une Vierge à l'Enfant du XVe siècle, dite Notre Dame Blanche, et plusieurs statues de bois polychromes des XVIe et XVIIe siècles.

La chapelle est entourée d'un mur d'enclos. Elle conserve un calvaire de près de cinq mètres, placé à l'extérieur de l'enclos. A proximité, un petit édifice semi enterré, a été transformé en oratoire abritant une statue de Sainte-Barbe. Cet édifice était recensé comme une cave voutée durant la période révolutionnaire.

Situation : La chapelle Sainte-Barbe se trouve dans le quartier de Kérity à Paimpol.

 
      

Chapelle Sainte-Colombe (à Lanloup)

Kertugdual
Lanloup
Côtes d'Armor

Cette chapelle fut fondée au XVe siècle par Jeanne de Lanloup et de Geoffroy de Boisgelin, seigneur de Kerveret, à l'emplacement d'un ermitage primitif.

L'édifice se singularise par son toit très pointue et une verrière en ogive, trilobée géminée, placée en pignon.

La chapelle est vouée à Sainte-Colombe, vierge martyrisée à Sens, dans l'Yonne, en l'an III.

A proximité de la chapelle se trouve la tombe de Saint-Mélar, prince de Cornouaille assassiné par son oncle Rivod.

Situation : La chapelle Sainte-Colombe se trouve en bordure de la route joignant Lanloup à Pléhédel.