dimanche, 24 septembre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle Saint-Jacques (à Tréméven)

Sant-Jacques
Tréméven
Côtes d'Armor

La chapelle Saint-Jacques a été fondée au début du XVIe siècle par les seigneurs de Coëtmen.

Au début du XVIIe siècle, on l'appelle encore la chapelle du château.

D'importantes halles sont construites à proximité pour accueillir un marché hebdomadaire ainsi que quatre grandes foires annuelles. Le village qui se développe alentour prend une telle importance qu'il est nommé bourg dans les anciens textes.

L'intérieur de la chapelle renferme un retable en bois polychrome datant de la fin du XVIIe – début XVIIIe, une statue de Sainte Anne Trinitaire (XVIe) en bois polychrome, un Christ aux liens (XVIe) en bois polychrome ainsi que plusieurs autres statues.

La chapelle a été restaurée à plusieurs reprises (aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles). Lors d'une restauration entre 1838 et 1854, une aile située au nord a été supprimée.

Sur le placître se trouve un calvaire datant du XVIe siècle. A proximité, on peut découvrir une fontaine (XVIIe) abritant une statue de Saint-Jacques.

Situation : La chapelle Saint-Jacques se trouve à 2 kilomètres à l'ouest du bourg de Tréméven.

 
      

Chapelle Saint-Michel (à Bréhat)

Saint-Michel
Bréhat
Côtes d'Armor

Cette chapelle est édifiée à la fin du XVIIIe siècle sur le point culminant de l'île, à 33 mètres au dessus du niveau de la mer.

Beaucoup d 'édifices dédiés à l'Archange Saint-Michel ont ainsi été édifiés sur des points culminants.

Pendant la Révolution, la chapelle est utilisée comme corps de garde et magasin à poudre ; la bâtisse attenante est probablement construite à cette époque pour servir comme dépôt des ustensiles de batteries.

La chapelle est reconstruite en 1860.

Du fait de la couleur blanche de ses murs et de son toit en tuiles de couleur orange, l'édifice a longtemps servi d'amer pour la navigation.

La chapelle a été entièrement restaurée il y a quelques années.

Situation : La chapelle Saint-Michel se trouve au nord-ouest de l'île sud de Bréhat.

 
      

Chapelle Saint-Nicolas des Alleux(à Plélo)

Saint-Nicolas
Plélo
Côtes d'Armor

Cette chapelle a été édifiée au XIVe siècle.

 
      

Chapelle Saint-Quay (à Plélo)

Saint-Quay
Plélo
Côtes d'Armor

La chapelle de Saint-Quay succède en 1496 à celle de Saneta-Ke-Super-Lem, mentionnée dans la charte de Beauport en 1247.

Elle dépend de la seigneurie de Kerprat.

Au dessus du porche Renaissance, un écusson est taillé aux armes des Henry de Kerprat et de la famille de Quelen.

 
      

Vestiges de la chapelle Saint-Riom (à Bréhat)

Saint-Riom
Bréhat
Côtes d'Armor

Cette chapelle fut construite au XIIe siècle. De plan rectangulaire, l’édifice mesurait neuf mètres de long sur dix de large.

Aux XIIe et XIIIe siècles, la chapelle servait aux lépreux. Une auge encore visible aurait servi à leur baptême.

A côté de la chapelle existait autrefois une maladrerie et un cimetière pour les lépreux.

Pendant la Révolution, en 1794, la chapelle fut vendue comme bien national mais ne trouva pas preneur.

Aujourd’hui en ruines, la chapelle conserve une statue de Saint Riom, un moine évangélisateur du VIIe siècle.

Situation : La chapelle Saint-Riom se trouve à l’extrémité nord de l’Ile, non loin du phare du Paon.

 
      

Chapelle de Saint-Samson (à Plouha)

Saint-Samson
Plouha
Côtes d'Armor

Une chapelle existait à cet endroit dès le XIIIe siècle. Elle était une dépendance de l’Abbaye de Beauport. Aux XVIe et XVIIe siècle, des mariages et des enterrements y furent célébrés.

Tombée en ruines au début du XVIIIe siècle, la chapelle est reconstruite et bénie en 1732 ;

elle avait alors deux ailes.

Vendue à la Révolution, la chapelle est acquise par Guillaume Dollo et Marie Anne Le Mézec qui en firent don à la fabrique.

En 1835, l’édifice est restauré et les deux ailes sont supprimées.

La chapelle abrite une statue de Saint-Samson datant du XVIe siècle.

Situation : La chapelle de Saint-Samson se trouve à environ 3 kilomètres au nord-est du bourg de Plouha.

 
      

Chapelle Saint-Yves (à Quintin)

Saint-Yves
Quintin
Côtes d'Armor

Cette chapelle est édifiée en 1601 à l'emplacement où, selon la tradition, Saint-Yves se serait assis après la difficile montée de la côte menant de Quintin à Cohiniac.

L'édifice est rénové en 1701 ; la date inscrite sur la façade fait référence à cette réfection.

La chapelle conserve un retable en bois polychrome datant du XVIIe siècle.

Le Vendredi Saint, la chapelle est le point de départ d'une procession aux flambeaux, en souvenir du passage de Saint-Vincent Férier en 1418.

 
      

Chapelle de la Trinité (à Plouha)

La Trinité
Plouha
Côtes d'Armor

Cette chapelle est reconstruite au XVIe siècle à l'emplacement d'une très ancienne chapelle, déjà mentionnée dans une charte datant de 1354.

L'édifice est remanié à la fin du XVIIe siècle.

La chapelle est de plan rectangulaire avec ajonction d'un transept au nord.

 
      

Chapelle de la Trinité (à Ploubazlanec)

La Trinité
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Une première chapelle est construite sur le coteau dominant le petit port de Pors-Even dès le XIIe siècle.

La chapelle sera reconstruite à plusieurs reprises ; son emplacement variera, tantôt au sommet, tantôt au pied du promontoire.

La cinquième et dernière reconstruction est effectuée en 1868, au pied du promontoire.

La chapelle renferme une statue de Notre-Dame des Marins tendant l’ancre à jas de l’espérance à un marin naufragé. Cette statue a été commandée par Monseigneur David, évêque de Saint-Brieuc, à un sculpteur briochin à l’occasion de la dernière reconstruction.

Situation : La chapelle de la Trinité se trouve à proximité du petit port de Pors Even, à Ploubazlanec.