mercredi, 26 avril 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

La guerre de succession

  En 1341, le Duc Jean III, le Bon, meurt sans laisser d’héritier direct. Une guerre de succession va opposer jusqu’en 1364, le demi-frère du Duc défunt, Jean de Montfort, allié aux anglais, au neveu du roi de France, Charles de Blois, époux de Jeanne de Penthièvre, la nièce de Jean III.

  La ville de La Roche-Derrien est le théâtre d’une bataille entre les deux partis. Charles de Blois y est fait prisonnier et l’église Sainte Catherine d'Alexandrie est fortement endommagée.

  Charles de Blois meurt à la bataille d’Auray en 1364 et Jean de Monfort, le deuxième du nom, accède au Duché de Bretagne.

  Le Trégor qui dépend presqu’entièrement des Penthièvre souffre beaucoup du conflit.
  Les châteaux de Guingamp (propriété de Charles de Blois), Tonquédec , La Roche-Jagu et Brélidy sont détruits ; leur reconstruction sera entreprise aux XVe et XVIe siècles.
  En 1394, le nouveau Duc fait raser le château de La Roche-Derrien qui ne sera pas reconstruit.

  S’ajoutant aux souffrances de la guerre civile, le Trégor est touché, en 1348, par une épidémie de peste noire emportant entre le tiers et la moitié de la population de l’évêché.
  De nombreux retours de peste touchent la région par la suite (environ tous les 10 à 12 ans).
  Désemparés, les habitants s’en remettent aux forces divines et l’on assiste à l’édification de chapelles dédiés à Saint-Sébastien ou Saint Roch , deux saints invoqués contre la terrible maladie.

Trégor - Guingamp - Château de Pierre II  Après la guerre de succession s’ouvre une période durant laquelle les ducs vont affirmer leur politique d’indépendance en constituant une administration puissante et moderne et en lançant de grands travaux de construction.

  En 1450, Pierre II, comte de Guingamp, accède au Duché de Bretagne. Il entreprend la reconstruction du château de Guingamp (photo) dont les remparts, bien que réduits, dominent toujours la vallée du Trieux.

  Des édifices religieux prestigieux sont construits ou agrandis. Ainsi, la Cathédrale de Tréguier et la Basilique de Guingamp bénéficient de grands travaux.

  L’église de Runan est édifiée grâce au mécénat ducal.

  En 1447, Roland IV de Coëtmen transforme l’église de Tonquédec en collégiale.