mercredi, 22 novembre 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle de Lannevez (à Ploubazlanec)

Lannevez
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette chapelle a été construite au XVIIIe siècle en remplacement d’une ancienne chapelle datant du XIIe siècle.

Celle-ci dépendait de l’abbaye de Beauport et constituait un lieu de rendez-vous pour les pélerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

La chapelle est dédiée à Saint-Jacques qui figure sous forme de statues de bois et de pierre.

Durant la période révolutionnaire, les cloches sont retirées et transférées à Paimpol. La cloche qui subsiste date de 1819.

 
      

Chapelle de Notre-Dame de Danouët

Le Danouët
Bourbriac
Côtes d'Armor

    La chapelle du Danouët est un édifice rectangulaire flanqué d’une chapelle latérale nord, celle située au sud ayant disparu.
    Sa construction remonte au XVIème siècle ; toutefois, certains de ses éléments (fenestrage du chevet, arcade de la chapelle nord) sont plus anciens et remontent au XIVème siècle.
    Sur sa façade sud, la chapelle présente un meneau fleurdelysé datant du début du XVIème siècle.
    Durant la période de la révolution, le marquis de Lafayette, qui possédait plusieurs terres nobles aux alentours, se proclama seigneur fondateur de la chapelle.
    Le clocheton a été ajouté en 1920.
    En 1970, la chapelle tombait en ruines ; une association de sauvegarde regroupant les habitants du quartier se constitua.
    Depuis, la chapelle a bénéficié de plusieurs tranches de restauration ; des travaux restent encore à accomplir.
    Le pardon est célébré le 15 août ; à cette occasion, l’association de sauvegarde organise le festival de danse plinn du Danouët.
    
    Situation : la chapelle du Danouët est située à environ un kilomètre au sud de Bourbriac.
   

 
      

Chapelle de Perros-Hamon (à Ploubazlanec)

Perros-Hamon
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette chapelle, dont le chevet date du XVIe siècle, a été édifiée entre 1683 et 1728.

En 1770, l'édifice s'enrichit de plusieurs statues qui ornent sa façade ; un buste du Père-Eternel est gravé sur une pierre angulaire, une niche abrite la Trinité, une seconde niche abrite une statue de l'Archange Saint-Michel terrassant le dragon, une troisième niche abrite une statue représentant l'Assomption de la Vierge...

La chapelle renferme un retable de style baroque datant de la fin du XVIIe siècle.

Un vitrail commémore le sauvetage des 72 marins du brick 'Ville du Havre' le 17 juin 1841.

Les murs du porche sud de la chapelle sont couverts de plaques commémoratives des nombreux disparus en mer des pêches d'Islande. Dans son roman 'Pêcheur d'Islande', Pierre Loti fait mention de la chapelle de Perros-Hamon qu'il nomme 'chapelle des naufragés'.

 
      

Chapelle de Saint-Gildas

Ile Saint-Gildas
Penvénan
Côtes d'Armor

    La chapelle Saint-Gildas (XIe – XIIIe siècle) est l'un des édifices construits en partie en galets les plus anciens de Bretagne.
    La chapelle menaçait ruine en 1451, lorsque le Pape Nicolas V accorda aux franciscains de l'île aux Moines le droit de s'y réfugier, ce qu'ils ne firent pas.
    L'édifice a été restauré au XIXe siècle puis, à nouveau, en 1912.
    Au décès d'Alexis Carrel, l'île fut léguée à la Fondation Carrel, à la condition qu'une fondation monastique s'y établisse. Ainsi, de 1967 à 1969, une petite communauté de moines vécurent sur l'île.
    Un oratoire, datant du XIXe siècle et dédié à Saint Roch, jouxte la chapelle.
    Selon la tradition, Saint Gildas protège de la rage ; il est aussi le saint protecteur des chevaux.
    Tous les ans, au début du mois de juin, un pardon est célébré, donnant lieu à une bénédiction des chevaux.
    
    Situation : L’Ile Saint-Gildas se trouve au large du village de Port-Blanc, situé à environ 8 kilomètres au nord-ouest de Tréguier.
    

 

 
      

Chapelle de Saint-Samson (à Plouha)

Saint-Samson
Plouha
Côtes d'Armor

Une chapelle existait à cet endroit dès le XIIIe siècle. Elle était une dépendance de l’Abbaye de Beauport. Aux XVIe et XVIIe siècle, des mariages et des enterrements y furent célébrés.

Tombée en ruines au début du XVIIIe siècle, la chapelle est reconstruite et bénie en 1732 ;

elle avait alors deux ailes.

Vendue à la Révolution, la chapelle est acquise par Guillaume Dollo et Marie Anne Le Mézec qui en firent don à la fabrique.

En 1835, l’édifice est restauré et les deux ailes sont supprimées.

La chapelle abrite une statue de Saint-Samson datant du XVIe siècle.

Situation : La chapelle de Saint-Samson se trouve à environ 3 kilomètres au nord-est du bourg de Plouha.

 
      

Chapelle des Rosaires (à Plérin-sur-mer)

Rosaires
Plérin-sur-Mer
Côtes d'Armor

Au début du XXe siècle, Paul Marteroy architecte en chef à la ville de Paris et son ami Lucien Rosengart, constructeur automobile, entreprennent le développement de la station balnéaire des Rosaires, proche de Saint-Brieuc.

Leur ambition est faire de la station une ville autonome. C'est dans ce contexte que sera construite la chapelle des Rosaires.

 
      

Chapelle des Sept-Saints

Sept-Saints
Vieux-Marché
Côtes d'Armor

    La chapelle des Sept-Saints Dormants d’Ephèse a été édifiée au début du XVIIIème siècle.
    Elle a la forme d’une croix latine et possède un clocher mur avec une chambre de cloche (accessible par un escalier sur le rampant). Le transept sud est bâti sur un dolmen.
    En contrebas de la chapelle se trouve une fontaine ; l’eau y jaillit d’une pierre percée de sept trous.
    Depuis 1954, la chapelle est le lieu d’un pèlerinage islamo-chrétien autour du culte des Dormants d’Ephèse. C’est Louis Massignon, grand orientaliste, qui en fut à l’origine.
    Une sourate du Coran rappelle l’histoire de Sept Chrétiens qui furent emmurés vivants dans une caverne de la ville turque d’Ephèse. Ils en ressortirent vivants 309 ans plus tard, témoins de la force de la résurrection. La signification est la même dans les deux religions : Dieu est avec ceux qui témoignent de sa présence.
    Le pélerinage est organisé le dernier dimanche de juillet.
    
    Situation : La chapelle des Sept-Saints est située à environ 12 kilomètres au sud de Lannion ; partant de Plouaret en direction de Lannion, la route menant à la chapelle se trouve à droite, environ 3 kilomètres après la sortie de Plouaret.
 

 
      

Chapelle Mezzo-Bras

Buguéles
Penvénan
Côtes d'Armor

    La construction de la chapelle remonte au XVI ème siècle.
    A l’intérieur, sous la voute, on peut admirer la maquette d’un voilier offert en ex-voto à la fin du XIX ème siècle.
    La chapelle est dédiée à Saint-Nicolas. Celui-ci est le patron des enfants ; c’est peut-être pour cela que le village est nommé Buguélès ( bugalez signifiant enfants, en breton).
    Saint-Nicolas est aussi le patron des marins.
    
    Situation : la chapelle de Mezzo-Bras est située à environ 7 kilomètres au nord-ouest de Tréguier ; la chapelle se trouve en bordure de la route menant au port de Buguélès.

 
      

Chapelle Notre Dame de la Cour (à Lantic)

La Cour
Lantic
Côtes d'Armor

Cette chapelle est édifiée à partir de 1430, grâce aux dons du Duc de Bretagne Jean V.

Les trois travées du choeur et la chapelle latérale sont achevées en 1464. Les travaux reprennent en 1520 avec la construction de la nef et de la tour.

L'édifice est à cette époque entouré de douves remplies d'eau ; le seigneur de Buhen-Lantic rend la justice dans une bâtisse annexe, d'où le nom de cour.

La chapelle est reconstruite entre 1765 et 1771 en raison de lézardes dues au sol marécageux.

Trois années plus tard, la tour s'effondre avec une partie de la charpente; la reconstruction du pignon ouest et de la tour s'achève en 1777.

En 1874, un incendie détruit la nef. Des travaux de réfection sont entrepris et le nouveau clocher est inauguré en 1899.

La chapelle comporte un vitrail (1463) retraçant en 18 panneaux la vie de la Vierge Marie.

La chapelle abrite aussi une piéta du XVIe siècle, une statue de Saint-Guillaume du XVIe siècle et un gisant (XVIe) de Guillaume de Rosmadec, Vicomte de Mayneuf et seigneur de Buhen-Lantic.

On y trouve aussi un ex-voto (huile sur toile), du XIXe siècle, représentant la Vierge sauvant un navire.

 
      

Chapelle Notre Dame de la Garde (à Saint-Quay-Portrieux)

La Garde
Saint-Quay-Portrieux
Côtes d'Armor

Construite en 1828, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde présente la forme d'une rotonde de 13 mètres de diamètres.

L'édifice est pourvu de quatre fenêtres et d'une seule porte.

A l'intérieur, on peut découvrir des ex-votos offerts par des marins reconnaissants.

Le pardon est célébré le second dimanche de juillet.