jeudi, 23 mars 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Chapelle Notre-Dame de l'Isle

L'Isle
Goudelin
Côtes d'Armor

    La construction de la chapelle de l’Isle remonte à la fin du XIVème siècle.
    Ce sont les moines prémontrés de Beauport qui en furent les fondateurs.
    L’imposante tour de forme carrée se termine par une galerie de style gothique flamboyant et se prolonge par une flèche ornée de 3 clochetons.
    La chapelle abrite la statue de Notre-Dame de l’Isle, en bois polychrome, et celle de Saint Eloi, le patron des forgerons et le protecteur des chevaux.
    Le pardon est célébré à la Pentecôte. Le lundi du pardon, la tradition veut qu’on fasse tourner trois fois les chevaux autour de l’étang avant que le prêtre les bénisse.
    
    Situation : la chapelle de l’Isle se trouve à environ 10 kilomètres au nord-ouest de Guingamp, à proximité du bourg de Goudelin.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame de la Clarté

La Clarté
Perros-Guirec
Côtes d'Armor

    La chapelle Notre-Dame de la Clarté fut construite à partir de 1445 ; les travaux furent financés par Roland IV de Coetmen, à l’origine aussi de la reconstruction du château de Tonquédec.
    En 1606, les Lannion firent construire le transept sud.
    Une flèche hexagonale fut érigée au XVIIe siècle. Cette flèche servait de repère aux navires égarés.
    Les matériaux de construction sont d’origine locale (granit rose de la Clarté et de Saint-Samson, granit gris de l’île Canton à l’Ile Grande).
    Le porche d’entrée abrite de belles statues en bois polychrome ( les quatre Evangélistes, Sainte Anne, La Vierge). On remarquera aussi les bancs de délibération ; c’est ici que se réunissait le conseil de fabrique avant la Révolution.
    Au dessus du porche, une pièce, accessible par un escalier en colimaçon, a servi , selon l’époque, à différents usages (résidence du chapelain, salle de catéchisme ..)
    A l’intérieur de la chapelle, le visiteur peut découvrir un bénitier datant du XVe siècle, porté par d’expressives têtes de Maures nous rappelant la chute de Constantinople.
    La chapelle abrite des maquettes de bateau (ex-voto) offertes par des marins en reconnaissance de la Vierge salvatrice.
    En août 1944, l’aviation américaine envisageait de bombarder les soldats allemands repliés près de la Clarté ; ceux-ci avaient pointé leurs canons sur Perros, en menace de représailles. Trois jours durant les américains survolèrent la région mais chaque jour un brouillard se leva, les empêchant de larguer leurs bombes. Le quatrième jour, les allemands se rendirent. Certains virent une intervention divine dans cette issue heureuse. En reconnaissance, au sortir de la guerre, les perrosiens offrirent deux couronnes, une pour la Vierge, l’autre pour l’Enfant-Jésus qu’elle porte dans ses bras, en reconnaissance de sa protection.
    Le pardon du 15 août est l’un des plus suivis du Trégor : le matin une messe est célébrée sur le tertre, l’après-midi est organisée une procession avec des statues et des bannières portées par des fidèles en costume trégorois.
    
    
    Situation : la chapelle se trouve à environ 2 kilomètres à l’ouest du centre-ville de Perros-Guirec ; le village de la Clarté se touve en bordure de la route joignant Perros-Guirec à Trégastel.

 
      

Chapelle Notre-Dame de la Joie

Notre-Dame de la Joie
Guimaëc
Finistère

    L’origine de la chapelle remonte aux Croisades ; sa fondation est attribuée aux Seigneurs de Trémédern.
    La chapelle actuelle a été construite au XVe siècle et restaurée aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.
    Elle est en forme de tau et possède un clocher-mur surmonté d’un lanternon.
    A l’intérieur, on peut découvrir un autel en pierre datant de 1499, un beau chancel (clôture du Chœur) du XVIe ainsi que des peintures murales d’époque.
    Un muret en pierre entoure la chapelle.
    
    Situation : la chapelle Notre-Dame de la Joie se trouve à environ 2 kilomètres à l’est de Guimaëc.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame de Luzivilly

Luzivilly
Plouigneau
Finistère

    La chapelle de Luzivilly a été construite au début du XVIème siècle par la famille de Goesbriand.
    Elle a été érigée à l’emplacement d’une source qui était le lieu d’un pélerinage très suivi.
    La chapelle a d’abord été vouée à Sainte Barbe, ensuite à la Vierge.
    Elle comporte une nef de 4 travées avec un bas-côté au sud. Au nord s’y rattache une chapelle perpendiculaire.
    Au devant de la chapelle, on retrouve les restes d’une croix brisée.
    Le pardon a lieu le 15 août.
    
    Situation : la chapelle de Luzivilly se trouve à environ 4 kilomètres à l’est de Plouigneau, en bordure de la route joignant Plouigneau au Ponthou.
 

 
      

Chapelle Notre-Dame de Pendreo

Pendreo
Belle-Isle-en-Terre
Côtes d'Armor

    La construction de la chapelle remonte au XVème siècle ; elle était probablement à cette époque la chapelle d’un monastère de moines templiers.
    On peut y découvrir un magnifique jubé datant du XVIème siècle ; la face du jubé tournée vers l’autel est décorée de feuillages et d’entrelacs d’inspiration celtique ; l’autre face représente les douze apôtres.
    Les vitraux du Choeur furent offerts en 1931 par Sir Robert et Lady Mond, en mémoire de la famille Le Manach.
    Par le passé, on venait y implorer la Vierge pour la guérison des enfants malades de la coqueluche (drev signifiant coqueluche en breton), avant de se rendre à la fontaine miraculeuse.
    Le pardon est célébré le 3 ème dimanche de juillet.
    
    Situation : la chapelle de Pendreo se trouve à environ 1 kilomètre au nord de Belle-Isle-en-Terre.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame de Pitié en Christ

Christ
Trébeurden
Côtes d'Armor

    Située sur un tertre de 76 mètres d’altitude, la chapelle de Christ domine la baie de Tresmeur.
    Une première chapelle occupait le site dès le XIV ème siècle ; elle avait probablement été édifiée par des moines mendiants.
    La chapelle fut reconstruite en 1770 ; de l’édifice initial, il ne demeure que la fenêtre du chevet et quelques pierres d’une petite baie.
    Pendant la révolution, l’édifice servit de caserne puis de poste de douane.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir un autel en pierre.
    La chapelle est dédiée à Notre-Dame de Pitié.
    
    Situation : la chapelle de Christ est située à 8 kilomètres au nord-ouest de Lannion, à l’intérieur de la petite ville de Trébeurden.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame de Port-Blanc

Port-Blanc
Penvenan
Côtes d'Armor

    A l’origine, la chapelle de Port-Blanc n’était qu’une simple tour de guet. Celle-ci fut construite au XIIème siècle ; elle servait à surveiller la baie du port de Saint Gildas.
    En 1492, les anglais investirent l’île de Saint-Gildas ; ils tentèrent une incursion sur le continent mais rebroussèrent chemin après avoir confondu des fougères avec des soldats.
    Suite à cet événement heureux, il fut décider de construire une chapelle.
    La chapelle actuelle date donc du début du XVIème siècle. Elle réutilise la tour de guet comme sacristie et se singularise par sa configuration à demi enterrée.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir une chaire en bois polychrome datant du XVIIème siècle ; la singularité de celle-ci réside dans le fait que le chiffre onze n’apparaît qu’une fois alors que le chiffre douze est inscrit deux fois.
    Le pardon est célébré le 15 août.
    
    
    Situation : la chapelle de Port-Blanc se trouve à proximité de la baie de Saint-Gildas, dans le village de Port-Blanc. Port-Blanc étant situé à environ 10 kilomètres à l’est de Perros-Guirec.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame du Dresnay

Le Dresnay
Loguivy-Plougras
Côtes d'Armor

    La chapelle du Dresnay a été construite par la famille Quelen du Dresnay au cours de la seconde moitié du XVIème siècle.
    Au moment de la Révolution, les terres du Dresnay étaient la propriété de l’illustre Marquis de Lafayette, héros de la guerre d’indépendance américaine.
    La chapelle présente un plan en forme de croix latine, avec un chevet plat. Son clocher est composé de 2 baies géminées surmontées d’une arcade terminée par un lanterneau.
    L’entrée à colonnes surmontées d’un fronton est empreinte d’un style Renaissance.
    La place du petit village du Dresnay fut le lieu d’un événement tragique en mai 1944 : douze hommes du village furent déportés en Allemagne et y moururent.
    Un monument a été érigé en leur mémoire auprès de la chapelle.
    
    Situation : la chapelle du Dresnay est située à environ 5 kilomètres au sud-ouest de Belle-Isle-en-Terre. Partant de Belle-Isle, il faut d’abord aller jusqu’à Loc-Envel puis prendre la direction de Loguivy-Plougras.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame du Loch

Le Loch
Pluzunet
Côtes d'Armor

    En 1730, un paysan découvrit une statuette de la Vierge en labourant son champ. La nouvelle se répandit et l’on décida de construire une chapelle en ce lieu.
    La chapelle fut construite aux cours des années 1735 à 1740. Elle fut démolie par deux fois pendant les années qui suivirent, avant d’être reconstruite dans sa forme actuelle en 1764.
    La chapelle a la forme d’une croix latine ; elle possède un chevet polygonal et un clocher-mur avec contreforts. Une tourelle permet d’accéder à la balustrade entourant les trois chambres de cloches.
    Devant la chapelle, se dresse une croix édifiée sur une butte artificielle.
    Le pardon est célébré le 15 août.
    
    Situation : la chapelle du Loch se trouve à environ 4 kilomètres à l’ouest de Bégard ; elle se situe en bordure de la route reliant Pluzunet à Louargat, environ 2 kilomètres aprés la sortie du bourg de Pluzunet.
   

 
      

Chapelle Notre-Dame du Paradis

Le Paradis
Pommerit-le-Vicomte
Côtes d'Armor

    La chapelle du Paradis a été construite au début du XVIème siècle par les Châtelier, seigneurs de Pommerit.
    Elle est de forme rectangulaire et possède un clocher-mur avec une tourelle d’accès de forme octogonale.
    Elle se singularise par ses multiples gargouilles. A proximité, s’élève un calvaire représentant les douze apôtres, sur ses quatre faces.
    Un pardon est célébré le jeudi de l’Ascension, un autre le premier dimanche de juillet.
    
    Situation : la chapelle du Paradis est située à environ 8 kilomètres au nord-est de Guingamp ; la chapelle se trouve en bordure de la route reliant Pommerit-le-Vicomte au Merzer, environ 2 kilomètres après la sortie du bourg de Pommerit.