mardi, 25 avril 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Manoir de la Noë-Verte (à Lanloup)

Noë-Verte
Lanloup
Côtes d'Armor

Construit au début du XVe siècle, le manoir de la Noë-Verte est défendu par deux enceintes fortifiées, dotées de tourelles percées de meurtriéres.

Le logis principal s'achève par une tour coiffée en poivrière.

La façade conserve des ouvertures à meneaux dont une, plus ancienne, est géminée et trilobée.

On remarque aussi une haute lucarne dont le fronton est sculpté d'animaux fantastiques.

Le manoir a été la propriété des famille de Boisgelin, au XIVe siècle, puis Pinart de Kerverziou, au XVe siècle.

Au XVIIe siècle, il est devenu la propriété de Jean de Lannion, seigneur des Aubrays. Nommé par Louis XIII capitaine des Gardes-côtes, des ports et des havres de l'évêché de Tréguier, Jean de Lannion, dit 'Lezodré', s'illustre par de hauts faits d'armes. Il rétablit l'ordre dans les campagnes du Trégor et du Goëlo ravagées par des bandes de pillards.

La légende raconte que Lezodré montait dans sa chambre accompagné de 'Marmouz', son fidèle cheval.

Situation : Le manoir de la Noë-Verte se trouve en bordure de la route joignant Lanloup à Pléhédel.

 
      

Manoir de la Ville-Baslin (à Plélo)

Ville Balin
Plélo
Côtes d'Armor

Ce manoir est bâti au XVIe siècle à l'emplacement d'un site gallo-romain.

En 1758, le manoir est la propriété de Pierre Louis de Boisgelin, chevalier de Kerdu et de l'ordre de Malte.

 
      

Manoir de Lesmaës

Plestin-les-Grèves
Côtes d'Armor

    Le manoir de Lesmaës date de 1490. Il a été restauré et agrandi au XVIIème siècle.
    Le bâtiment principal dispose de deux tours à toits côniques, une à l’arrière au nord et l’autre à l’ouest.
    Sur la façade, les fenêtres à meneaux possèdent des frontons ornés de statues rampantes d’animaux.
    L’aile sud-ouest du manoir comporte une chapelle du XIXe siècle.
    Un beau parc entoure le manoir.
    
    Le manoir est privé. Des visites sont possibles en juillet et aout.
    
    Situation : le manoir de Lesmaës se trouve à environ 2 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Plestin-les-Grèves.
   

 
      

Manoir de Toul-an-Gollet

Plésidy
Côtes d'Armor

    Le manoir de Toul-an-Gollet date du XV ème siècle.
    A plusieurs reprises, il a changé de propriétaire au cours des XVème, XVIème et XVIIème siècles. En 1764, il est devenu la propriété des Gaspern.
    Le manoir a subi des aménagements au cours du XVIIème siècle.
    
    Le manoir est privé. Des visites de l’extérieur sont possibles pendant l’été.
    
    Situation : le manoir de Toul-an-Gollet est situé à environ 10 kilomètres au sud de Guingamp ; il se trouve à proximité de la route reliant Plésidy à Saint-Péver, environ un kilomètre après la sortie du bourg de Plésidy.
   

 
      

Manoir de Traou-Nez (à Plourivo)

Traou-nez
Plourivo
Côtes d'Armor

Ce manoir, datant du milieu du XIXe siècle, est situé en bordure du Trieux, au coeur d’un important massif boisé (le massif de Penhoat-Lancerf).

Le manoir de Traou-Nez a été au coeur de l’une des plus grandes affaires judiciaires du XXe siècle, l’affaire Seznec.

Au début de l’affaire, Traou-Nez appartient à Pierre Quéméneur, un conseiller général du Finistère. Guillaume Seznec s’est engagé à l’acheter ; une promesse de vente a été signée.

Pierre Quémeneur disparaît au cours d’un voyage à Paris, en compagnie de Guillaume Seznec. Toutefois, son corps ne sera jamais retrouvé.

Guillaume Seznec est accusé de crime et condamné à 22 ans de bagne, sans qu’il renonce jamais à clamer son innocence.

Au cours de l’enquête, des recherches sont effectuées autour du manoir. En effet, des témoins ont entendu des coups de feu auprès de celui-ci quelques jours après la disparition de Pierre Quémeneur. La piste est toutefois abandonnée par les juges.

Aujourd’hui, le manoir de Traou-Nez est la propriété du Conservatoire du Littoral.

Situation : Le manoir de Traou-Nez se trouve à Plourivo, en bordure du Trieux.

 
      

Manoir du Cleuziou

Louargat
Côtes d'Armor

    Le site du Cleuziou est très ancien ; il se dit que Saint-Yves (1255-1303) y séjournait régulièrement.
    Une première mention du manoir du Cleuziou apparaît en 1427.
    Le manoir fut pillé et incendié en 1593, lors des guerres de la ligue ; la famille du Cleuziou le restaura au cours des années qui suivirent.
    De 1705 à 1740, Joseph-Marie du Cleuziou entreprit la reconstruction du manoir ; la nouvelle architecture s’inspira du style de Versailles.
    
    Le manoir du Cleuziou abrite un hôtel.
    
    Situation : le manoir du Cleuziou se trouve à environ 15 kilomètres à l’ouest de Guingamp.