mardi, 30 mai 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Eglise Saint-Pierre (à Coatréven)

Coatréven
Côtes d'Armor

    Cette église a été édifiée au XVIe siècle.
    Le clocher-pignon, de style typiquement trégorois, a été ajouté en 1743. Il comporte trois chambres de cloche entourées d’une balustrade à laquelle on accède par une tourelle d’escalier.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir un maître-autel surmonté d’un beau retable de la fin du XVIIe représentant la scène de l’Assomption. Un deuxième autel de 1696 également surmonté d’un retable se trouve dans le transept nord. Les deux retables ont en commun l’incrustation d’ossements à leurs angles.
    L’église est entourée d’un beau mur d’enclos en granit.
    
    Situation : le bourg de Coatréven se trouve à proximité de la route joignant Perros-Guirec à Tréguier, environ 8 kilomètres après avoir quitté Perros-Guirec.
   

 
      

Eglise Saint-Pierre (à Guimaëc)

Guimaëc
Finistère

    Edifiée au XVIIe siècle, l’église Saint-Pierre s’élève au milieu d’un placître semé de gazon .
    L’édifice comprend une nef, avec bas-côtés, et un choeur flanqué de deux chapelles.
    Le clocher, accosté de deux tourelles en dôme, se termine par trois chambres de cloche surmontées d’une flèche.
    A l’intérieur, on peut découvrir un panneau de quatre bas-reliefs polychromes représentant l’Annonciation, la Nativité, la Présentation au Temple et la Fuite en Egypte.
    
    Situation : Le bourg de Guimaëc se trouve à environ 6 kilomètres à l’ouest de Plestin-les-Grèves. Partant de Plestin, il faut prendre la direction de Morlaix ; la route en direction de Guimaëc est indiquée sur la droite.

 
      

Eglise Saint-Pierre (à Plougasnou)

Plougasnou
Finistère


    Ayant subi de multiples modifications au cours des siècles, l’église Saint-Pierre présente une évolution architecturale sensible.
    A l’intérieur, le visiteur pourra découvrir trois arcades romanes du XIe siècle, séparant la nef du bas-côté.
    Le choeur de l’église date du XVe siècle.
    Le clocher a été édifié en 1572 par l’architecte Jean Le Taillanter. La construction du porche midi remonte aussi à la fin du XVIe siècle.
    D’importantes restaurations ont été effectuées au XVIIe siècle et un bas-côté a été ajouté au XIXe siècle.
    L’église renferme un retable du Rosaire (oeuvre de Jean Berthouloux), un maître-autel à pavillon et des fonds baptismaux datant du XVIIe siècle.
    
    Situation : La ville de Plougasnou se trouve à environ 12 kilomètres au nord de Morlaix.
    

 

 
      

Eglise Saint-Pierre (à Plounévez-Moëdec)

Plounévez-Moëdec
Côtes d'Armor

    Construit au début du XVIe siècle, l’édifice présente un plan en forme de croix latine.
    Sa nef comporte sept travées avec des bas-côtés et son chevet est plat.
    Près de la porte, le visiteur remarquera un petit abri ; par le passé, celui-ci était destiné aux lépreux qui assistaient aux offices.
    Au cours des siècles, l’église a bénéficié de plusieurs restaurations ; en particulier, son clocher a été reconstruit en 1900 suite à un dégat par la foudre.
    L’église renferme des panneaux sculptés en bois du XVe siècle représentant le Christ et ses apôtres ; ces panneaux proviennent de la chapelle voisine de Keramanac’h.
    
    Situation : Le village de Plounévez-Moëdec se trouve à environ 20 kilomètres à l’ouest de Guingamp.

 
      

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul (à Ploubezre)

Ploubezre
Côtes d'Armor


    A la suite des guerres de succession de Bretagne, l’église de Ploubezre était en ruine. La construction d’un nouvel édifice fut entreprise ; elle s’acheva en 1554. Des éléments de l’ancienne église (chapiteaux du XIIe, fenestrage du XIVe) furent réutilisés.
    Le clocher-mur de type trégorois fut édifié à partir de 1577 ; il comporte 3 chambres de cloche entourées d’une double-balustrade accessible par une tourelle d’escalier.
    Au cours du temps, l’édifice subit plusieurs avatars : la foudre tomba sur le clocher à deux reprises au début du XIXe siècle, un incendie endommagea gravement l’église au milieu du XIXe siècle. Suite à ces événements malheureux, des travaux de restauration réutilisant au mieux les pierres d’origine furent effectués.
    L’église renferme des fonts baptismaux datant du XVe siècle ; sur ces fonts, une sculpture, à présent décapitée, représentait une femme en train d’accoucher.
    Un enclos paroissial du XVe siècle entoure l’église. Sur le mur d’enceinte figure une inscription en moyen-breton : ‘tud mat’o pater leveret – o tremen ploeberz an berzet’ ; ce qui signifie : ‘braves gens vous direz votre Pater en traversant Ploubezre le cimetière’.
    Le pardon est célébré à la fin juin.
    
    Situation : le bourg de Ploubezre se trouve à environ 3 kilomètres au sud de Lannion.
    

 

 
      

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul (à Ploulec'h)

Ploulec'h
Côtes d'Armor

    Cette église fut construite à partir de 1532 sur les plans de l’architecte Philippe de Beaumanoir. Celui-ci, originaire d’une famille de bâtisseurs de Plougonven, introduisit des innovations architecturales comme le clocher mur (qui évitait aux paroisses le coût important d’un clocher-tour) et le chevet à noues multiples.
    L’édifice possède un clocher-mur à trois chambres de cloches accessibles par une tourelle d’escalier ; son chevet comporte quatre noues.
    Dans la chapelle sud, on peut observer une inscription mentionnant la famille de Kerninon dont le château (XVIIIe) est proche du bourg.
    A l’extérieur, on remarquera les fenêtres du reliquaire d’attache ; elles ont un décor trilobé et se répartissent autour d’un bénitier central.
    L’église est entourée d’un bel enclos paroissial daté du XVIe siècle ; à l’intérieur de celui-ci, on peut observer une stèle gauloise transformée probablement par la suite en milliaire (borne romaine).
    L’extérieur de l’édifice et le mur d’enclos ont été restauré en 2002.
    Le pardon de Saint-Pierre est célébré le dernier dimanche de juin.
    
    Situation : Le village de Ploulec’h est situé à environ 2,5 kilomètres au sud-ouest de Lannion.

 
      

Eglise Saint-Quay (à Saint-Quay-Perros)

Saint-Quay-Perros
Côtes d'Armor

    L’édification de l’église remonte au XVII ème siècle. Le clocher porche a été ajouté au XVIII ème siècle ; de type trégorois, il comporte trois chambres de cloches entourées d’une balustrade accessible par deux tourelles d’accès.
    Détruit par la foudre le 19 novembre 1880, le clocher a été restauré deux années plus tard.
    A l’intérieur de l’église sont conservées les reliques de Saint Méen, de Saint Judicaël et de Saint Jude.
    L’édifice est dédiée à Saint Quay ou Sant Ke, en breton. Celui-ci vécut au V ème siècle ; originaire de Cambrie au Pays de Galles, il débarqua dans l’anse de Kertugal, sur la commune de Saint-Quay-Portrieux. Blessé, il dut sa survie à l’eau miraculeuse de la fontaine de Saint-Quay.
    
    Situation : le bourg de Saint-Quay-Perros se trouve à environ 6 kilomètres au nord de Lannion.

 
      

Eglise Saint-Sylvestre (à Plouzélambre)

Plouzélambre
Côtes d'Armor

    L’édifice originel date du XVe siècle ; seul subsiste de cette construction le chevet plat à remplage flamboyant.
    Le porche et la nef ont été construits au XVIe siècle.
    Le clocher-tour, daté de 1753, est de style lannionais ; les 3 chambres de cloche sont entourées d’une balustrade accessible par une tourelle en pierre surmontée d’un dôme.
    Il semble qu’à l’origine l’édifice était placé sous le vocable de Saint-Zélambre, arrivé lors de l’évangélisation de la Bretagne au Ve siècle.
    Par la suite, l’église a été dédiée à Saint-Sylvestre (pape du IVe siècle). Une tradition prétend que, sur intervention de Saint-Gildas, Saint-Sylvestre aurait débarrassé la commune d’une épidémie de rage. Saint-Sylvestre est représenté dans la nef avec un chien à ses pieds, au lieu du traditionnel taureau (ressucité par le saint) ou dragon (dompté par le saint). Il est vraisemblable que cette légende liée à Saint-Sylvestre soit une assimilation d’une légende attachée à Saint Zélambre.
    Outre l’église, l’enclos paroissial (classé monument historique) abrite un ossuaire du XVe siècle, avec balustres et colonnes de granit, ainsi qu’un calvaire du XVIIIe siècle.
    
    Situation : Le village de Plouzélambre se trouve à environ 12 kilomètres au sud-ouest de Lannion.
  

 
      

Eglise Saint-Ténénan (à Guerlesquin)

Guerlesquin
Finistère

    Une première église a été construite à la fin du XVe ou au début du XVIe par l’atelier Beaumanoir de Morlaix.
    Menaçant ruines, l’édifice a été remplacé en 1859 par une église plus spacieuse réutilisant une partie des pierres de l’édifice d’origine.
    Le clocher-mur du XVe siècle a été conservé ; de style Beaumanoir, il possède une tourelle d’escaliers permettant d’accéder à la chambre de cloches garnie de balustre.
    L’intérieur de l’église est riche de statues anciennes et de beaux vitraux portant l’effigie de sept saints bretons.
    L’église est dédiée à Saint-Ténénan. Originaire d’Outre-Manche, celui-ci traversa la mer pour fonder un ermitage dans la forêt de Lan-Tinidor (près de Landerneau). Plus tard, il s’installa à Lez-Kelen près de Plabennec. Pendant un temps, il fut évêque de Saint-Pol-de-Léon avant de mourir en 650.
    
    Situation : La ville de Guerlesquin, petite cité de caractère, se trouve à environ 25 kilomètres au sud-ouest de Lannion.
    
  

 
      

Eglise Saint-Yves (à Minihy-Tréguier)

Minihy-Tréguier
Côtes d'Armor

    A l’origine, une chapelle existait à l’emplacement de l’église actuelle. Cette chapelle fut construite par Yves Héloury, ou Saint Yves, devenu propriétaire du patrimoine des Héloury à la mort de sa mère en 1290.
    Vers 1460 la chapelle fut agrandie et consacrée église.
    Au cours des siècles qui suivirent, l’église subit de profonds remaniements.
    Au XIX ème siècle, une galerie à prêcher fut ajoutée à la façade nord ; cette galerie était utilisée pour s’adresser aux fidèles n’ayant pas pu entrer dans l’église.
    Le clocher mur de type trégorois date aussi du XIX ème sièle.
    A l’intérieur, on peut découvrir une peinture du XVII ème siècle reproduisant le testament de Saint-Yves ainsi que des statues anciennes, dont le groupe ‘Saint Yves entre le riche et le pauvre’.
    
    Situation : Le village de Minihy-Tréguier se trouve à environ 2 kilomètres au sud de Tréguier.