mercredi, 26 juillet 2017
French Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Russian Spanish
A+ R A-

 

      

Ile Saint-Gildas (à Penvénan - Port-Blanc)

Ile Saint-Gildas
Penvénan
Côtes d'Armor

    Au large de Port-Blanc, on aperçoit un archipel d’îles et d’îlots couverts le plus souvent d’une abondante végétation. Ces îles sont plus d’une dizaine et portent des noms les plus divers : Bruck, Ile aux Femmes, Ile du Château, Saint-Gildas, Levren, Creiz, Bihan, Illiec, Baelaneg...
    L’île Saint-Gildas est la principale d’entre elles ; elle abrite une chapelle très ancienne (XI ème siècle), construite en partie de galets.
    La légende dit qu’il y a fort longtemps les chevaux de l’île ont été épargnés par une maladie qui décimait les chevaux de la région ; cette protection fut attribuée à Saint-Gildas, protecteur des chevaux.
    Tous les ans, le pardon de Saint-Gildas donne lieu à une bénédiction des chevaux.
    L’île a connu des propriétaires illustres comme Guy de Richemont, frère du Duc Arthur III de Bretagne (1393-1458) et Alexis Carrel, prix Nobel de médecine.
    A proximité, l’île Illiec a été la propriété, elle, du célèbre aviateur américain, Charles Lindbergh.
    L’île Saint-Gildas est une propriété privée.
    
    
    Situation : L’Ile Saint-Gildas se trouve au large du village de Port-Blanc, situé à environ 8 kilomètres au nord-ouest de Tréguier.
   

 
      

Ile Saint-Rion (à Ploubazlanec)

Saint-Rion
Ploubazlannec
Côtes d'Armor

Cette petite île, située à quelques centaines de mètres au large de Pors-Even, fut un lieu d'implantation monastique au cours dre l'émigration bretonne et du Moyen-Age.

Des moines irlandais, parmi lesquels Saint-Rion, s'installèrent sur l'île au cours de l'émigration bretonne. Sept fonds de cabanes témoignent encore de cette première implantation.

L'île aurait été abandonnée vers le milieu du IXe siècle.

En 1184, les Augustins de Saint Victor de Paris y fondent une abbaye. Ils sont remplacés par des Prémontrés de Beauport en 1202. Ceux-ci abandonneront l'île, battue par les vents, pour fonder l'Abbaye de Beauport sur le continent.

Seule, des bâtiments conventuels établis sur l'île, l'abbatiale subsiste aujourd'hui.

 
      

Ile Tomé (à Perros-Guirec)

Ile Tomé
Perros-Guirec
Côtes d'Armor

    Cette île de 35 hectares, située au large de Perros-Guirec, adopte une forme toute en longueur.
    Possession de l’abbaye de Bégard depuis le XIIe siècle, l’île se nommait anciennement Tavéac.
    Au XVe et XVIe siècles, elle servait de base aux pirates, souvent anglais, qui y préparaient leurs attaques.
    A la fin du XVIIe siècle, Jacques Thomé de Keridec, une importante personnalité de Lannion, afferme l’île ; il lui laissera son nom.
    Ses derniers habitants quittèrent l’île durant l’Entre-Deux-Guerres, ; ils exploitaient une petite ferme aujourd’hui en ruines.
    L’île est devenue la propriété du Conservatoire du Littoral en 1997. Depuis, elle est protégée et on ne peut plus y accoster.
    Ces dernières années des actions ont été menées afin d’éliminer la population de rats surmulots, un redoutable prédateur dévorant oeufs et oisillons. Ceci a permis l’implantation d’ espèces d’oiseaux nicheurs tels le Grand Gravelot, l’huîtrier pie, le verdier d’Europe, l’hirondelle de rivage... De plus, les effectifs de petits mammifères insectivores tels la musaraigne des jardins sont en augmentation.
    
    Situation : l’île Tomé est située à 3 kilomètres au large de la Pointe du Château.